Généralement, un logiciel de reconnaissance faciale lit la géométrie de votre visage. Les caméras mesurent les distances entre les principales caractéristiques du visage ou les points de repère. Les facteurs clés incluent la distance entre vos yeux, la distance du front au menton, la taille du nez, la distance des yeux aux oreilles, etc. Le logiciel de reconnaissance faciale de SEMLEX par exemple identifie les points de repère du visage qui sont essentiels pour distinguer votre visage. Le résultat obtenu est votre signature faciale, ou impression faciale, comme on l’appelle généralement.

Ce qui est intéressant, c’est que la technologie a évolué, elle est capable de prendre une impression 3D en utilisant une projection de lumière sur le visage et en utilisant des capteurs pour aider à capturer la distance de divers facteurs clés de l’appareil photo lui-même et donc la profondeur. Le Face ID d’Apple sur les iPhones actuels utilise environ 30 000 points infrarouges pour tracer le contour de votre visage.

Les systèmes utilisant la reconnaissance faciale analysent ensuite votre visage pour le comparer à une base de données de visages connus pour voir s’il existe une correspondance. Une détermination est faite sur la façon dont votre impression de visage correspond aux images dans la base de données. Une fois que le système a trouvé une correspondance, vous avez été reconnu. Si le système est alors en mesure de mettre un nom sur votre visage, vous avez été identifié.

Où utilise-t-on la reconnaissance faciale et qui l’utilise ?

  1. Les gouvernements pour la sécurité dans les aéroports, les frontières : Les systèmes de reconnaissance faciale peuvent surveiller les personnes qui vont et viennent dans les aéroports. Le Département de la sécurité intérieure peut également utiliser la technologie pour identifier les personnes qui ont dépassé leur visa ou qui font l’objet d’une enquête pénale.
  2. Aux portes d’embarquement : Pour s’assurer que vous êtes bien celui que vous prétendez être.
  3. Sur les téléphones mobiles : Authentification et sécurité numériques pour déverrouiller votre téléphone, ou même faire des achats à partir d’applications sur votre téléphone.
  4. Dans les écoles et universités : pour s’assurer que la personne qui passe un examen est bien autorisé à le faire.
  5. Sur les médias sociaux : Facebook utilise un algorithme pour repérer les visages lorsque vous téléchargez une photo sur sa plateforme. La société de médias sociaux vous demande si vous souhaitez marquer des personnes sur vos photos. Si vous dites oui, cela crée un lien vers leurs profils. Facebook peut reconnaître les visages avec une précision de 98%.
  6. Aux contrôles d’accès : la reconnaissance facile permet de contrôler davantage dans les zones où les entrées sont restreintes à certaines personnes.
  7. Dans les magasins de vente : Les propriétaires de magasin peuvent combiner des caméras de surveillance et la reconnaissance faciale pour scanner les visages des acheteurs. Un objectif : identifier les personnes suspectes et les voleurs à l’étalage potentiels. Autre objectif : reconnaître un client fidèle et le récompenser.
Lire aussi:
LA SECURITE DES SYSTEMES D’IDENTIFICATION SEMLEX

Lire aussi: Comment éviter de se faire voler son identité dans les aéroports ?

La technologie peut toujours être dupée par les expressions faciales et / ou les poils du visage, mais les nouvelles technologies évoluent constamment pour améliorer cela. Une nouvelle avancée de ce type est appelée Analyse spectrale : c’est l’analyse de la texture de la peau. À toutes fins utiles, cette nouvelle technique peut mesurer mêmes les points les plus petits ; presque la distance d’un pore à l’autre, et peut même être en mesure de faire la différence de manière fiable entre les jumeaux.

En tant qu’utilisateurs de la technologie, nous aidons également ces systèmes de nos propres petites manières, comme par le biais de l’identification faciale des photos sur Facebook, des galeries Google, des filtres de Snapchat, etc. En utilisant la distorsion et en indiquant au système à quel point il nous reconnaît nous enseignons au système à mieux reconnaître nos fonctionnalités changeantes chaque jour pour une meilleure reconnaissance.