La reconnaissance de l’iris: La biométrie utilise nos caractéristiques et caractéristiques physiques uniques pour servir d’identificateurs numériques que les ordinateurs et les logiciels peuvent interpréter et utiliser pour des applications liées à l’identité. Ils peuvent être utilisés pour identifier une personne dans une base de données biométrique ou pour vérifier l’authenticité d’une identité déclarée. Nos iris sont, par exemple, des identifiants biométriques.

L’iris est le disque coloré de la partie antérieure de l’œil, situé devant le cristallin. Les ophtalmologistes ont confirmé dans les années 1980 que les motifs sur l’iris sont uniques à chaque individu. Cela a conduit au développement de la technologie de reconnaissance de l’iris pour la vérification de l’identité au milieu des années 90.

Aujourd’hui, la technologie de reconnaissance de l’iris est utilisée comme une forme d’identification biométrique permettant de vérifier le caractère unique d’un individu avec une précision exceptionnelle.

Notez que la reconnaissance de l’iris ne doit pas être confondue avec la reconnaissance de la rétine. Ce dernier établit l’unicité en utilisant la disposition des vaisseaux sanguins sur la rétine à l’arrière de l’œil.

Processus de scan de l’iris

Le scan la reconnaissance de l’iris comporte généralement 3 étapes principales, à utiliser comme forme d’authentification biométrique :

1- CAPTURE D’IMAGE

Une image de haute qualité des iris gauche et droit de l’individu doit être capturée à l’aide d’une caméra iris spécialisée. Ces caméras utilisent des capteurs proche infrarouge (NIR) pour capturer les détails minutieux et complexes de l’iris avec une précision bien supérieure à celle de la lumière visible (VIS), qui peuvent polluer l’échantillon. La lumière visible est susceptible d’engendrer une gêne et une contraction de la pupille lorsqu’elle est projetée dans les yeux du sujet. Il faut donc éviter les contractions de la pupille et l’inconfort lors du balayage de l’iris.

Lire aussi:
Semlex au forum ID4Africa

2- CONTRÔLE DE LA CONFORMITÉ ET AMÉLIORATION DE L’IMAGE

L’étape suivante consiste à effectuer des contrôles de qualité et de conformité pour vous assurer que l’image capturée convient comme modèle biométrique pour la numérisation future de l’iris. Cela nécessite un logiciel spécialisé qui analyse chaque image à la recherche de caractéristiques clés indiquant la qualité, notamment les suivantes: L’acuité, étalement des niveaux de gris, la marge, le contraste, la présence de cils…

Une fois que l’iris a été segmenté du reste de l’œil et évalué en termes de qualité, l’échantillon peut être sauvegardé pour une utilisation ultérieure en tant que modèle biométrique.

3- COMPRESSION D’IMAGE

Chaque modèle d’iris-scan doit être compressé au format JPEG 2000. Ce format préserve la qualité de l’image et minimise l’occurrence d’artefacts (distorsions de l’image) résultant d’autres méthodes de compression.

Avantages et inconvénients de la reconnaissance de l’iris

La biométrie de l’iris présente plusieurs avantages uniques lorsqu’elle est utilisée pour l’identification et l’authentification. Ceux-ci incluent :

  • Pas de contact physique lors de la numérisation.
  • Performances de correspondance précises.
  • Peut être capturé à distance (avec un logiciel et une optique avancée).
  • L’iris étant protégé par la cornée, il ne change pas beaucoup avec l’âge.
  • Difficile à usurper.

Les inconvénients du balayage de l’iris comprennent :

  • Impossible d’utiliser les caméras ordinaires.
  • Nécessité d’une source de lumière IR
  • La lumière visible doit être minimisée pour obtenir la plus grande précision requise pour la recherche.
  • Généralement, ils nécessitent une proximité immédiate de la caméra, ce qui peut être gênant pour certains.

Les cas d’utilisation de la reconnaissance d’Iris vont des programmes nationaux d’ID citoyen, au contrôle de l’accès physique des organisations, à la gestion des frontières et à la défense. La reconnaissance de l’iris peut également être utilisée comme forme d’authentification mobile sur les appareils dotés de caméras spéciales compatibles IR comme par exemple, le Samsung Galaxy S8 et S9.

Lire aussi:
La reconnaissance faciale et l’empreinte digitale

Pour tout savoir sur SEMLEX, visitez notre site web officiel www.semlex.com